Arts meets Corona : Impact de la pandémie du Covid19 sur le marché de l'art contemporain.

17 juillet 2020


Nous assistons actuellement à une très forte détérioration du marché de l'immobilier dans son ensemble.  Cette pandémie est en train de freiner changer pas mal de paradigmes.
Ce qui a commencé comme une crise sanitaire s'est très vite transformé en crise socio économique majeure. Des pans entiers de l'économie mondiale sont à genoux. Et cela va certainement finir par des changements structurels importants et durables. Beaucoup de choses vont changer. Et cela a déjà commencé d'ailleurs.

L'essor du télétravail a modifié la perception de l'importance et l'utilité des bureaux formels.


L'essor actuel du e-commerce est en train de créer un nouveau dynamisme économique, une nouvelle dynamique d'investissement. Et l'avènement de nouveaux business models.

Le marché de l'art n'a pas été épargné. C'est surtout les galeries et maisons d'enchères qui en morflent le plus. Le choc étant encore plus brutal pour celles qui n'avaient pas de stratégie d'acquisition en ligne solide.

Et comme si cela ne suffisait pas, les biennales, festivals et autres rencontres artistiques les plus importants ont tous été reportés et les maisons d'enchères ont dû fermer de portes pour se réfugier en ligne.
Mais de façon générale tous ces changements contribuent à la consolidation du marché de l'art en ligne. On ne pourra clairement plus faire sans. Aussi, cette crise est beaucoup moins pénible comparée aux crises précédentes du marché qui étaient beaucoup plus conjecturelles. Celle-ci est générale et n'épargne personne et aucun secteur.... A l'exception du sanitaire.

Le web nous donne aujourd'hui les outils et l'opportunité de changer de mode de fonctionnement. Mais pour bien le faire, il faut en avoir les moyens. Tout le monde n'a pas les moyens de d'offrir des supers développeurs et des community managers. Mais pas contre tout le monde sait aujourd'hui que c'est ce qu'il faut faire. En toute cas les acteurs sérieux savent. Les grandes enseignes l'ont compris. Nous remarquons déjà de plus en plus d'expositions virtuelles. L'intelligence artificielle prend plus de place dans l'art. Le recours à la réalité augmentée est de plus en plus courant : Le concept de ''Viewing Room'' prend de plus en plus d'ampleur. Et les petits acteurs sans soutien et financement comme nous autres doivent faire avec des moyens du bord :) pour rester dans la course.


Mais au delà de tous ces changements majeurs, les prix n'ont pas vraiment changé. Contrairement à l'immobilier ou le prix des biens ont considérablement chuté et continuent d'ailleurs, les prix du marché de l'art n'ont pas vraiment chuté. On dira plutôt que ce sont les activités qui ont chuté ou ralenti. Et ça à ses avantages aussi. Faut savoir voir le verre a moitié plein.

Tout compte fait, cette pandémie nous aura démontré encore une fois que l'art reste une vraie valeur refuge. Un investissement durable qui peut être plus avisé et plus rentable qu'un investissement dans l'immobilier... A condition bien sur de savoir quoi, de qui acheter et comment acheter. 

En plus saviez-vous que vous pourriez faire des économies d'impôts juste en achetant une ou des œuvres d'art ? Si cela vous intéresse, contactez moi. 

NB : Désolé pour les fautes d'orthographe. Flemme de me relire. :)

Partager :